19/07/2006

Dour Music Festival

Ca y est, je considère que le Dour Music Festival est bien fini. Je n'ai plus l'impression de porter le bracelet, la sensation est passée.
Dour. 4 jours de folie donc, vu 37 lives, avalé 2kg de poussière, marché des centaines de km entre les scènes et le camping, bu 25 litres d'eau, un peu moins de bière, et encore un peu moins de vodka tiède, applaudi 1674 fois, usé 1 paire de baskets et 2 paires de slashes Skynet, pulvérisé 3 ponchos, assomé 1 papillon de nuit, dormi un peu trop peu d'heures, mangé une dizaine de crasses hygièniquement douteuses, fumé l'équivalent de 13 joints rien qu'à respirer l'air, envoyé et reçu une cinquantaine de sms, fait 1463 photos, et retiré 257 crottes de nez boueuses.

Que retenir de Dour ? Pour ma part, 6 lives, 3 francais (Birdy Nam Nam, Les Wampas, La Caution), 2 canadiens (Ghislain Poirier, Omnikrom), 1 anglais (Matthew Herbert)

Birdy Nam Nam, 4 DJ déchaînés : DJ Pone (Svinkels), Little Mike, DJ Need & Crazy B (ex-Alliance Ethnik)



Ghislain Poirier fait bouncer tout ce qui tient encore debout



Les Montréalais d'Omnikrom, malheureusement beaucoup trop rares en Europe



Didier Wampas dans une forme olympique, passant la moitié du concert au milieu du public, sur une chaise, à bout de bras, sur un tonneau, etc ..



L'étonnant Matthew Herbert, sampler et veste d'intérieur



Le son percutant de La Caution, hip-hop français de grande qualité




Et dire qu'il va falloir attendre près d'un an pour remettre ça. J'en ai les larmes aux yeux.



Posté par Phil H

Commentaires

alalala recette sampler stylo et thé a la menthe sisi la caution tkt c la bombe pâs assez connu a mon gout et pourtant c des barbar !!

Écrit par : vianney | 25/07/2006

Les commentaires sont fermés.